Une histoire vraiment extraordinaire

J’ai entendu une histoire vraiment extraordinaire.

Jacques Tanguay parlait à la radio à propos de Patrick Roy et il a dit:

« Patrick n’a pas mérité cette place d’entraineur-chef au Colorado (dans le sens que ce n’est pas le fruit du hasard) », comme ça et sans raison. Il ne s’est pas réveillé un matin avec cette offre! Non, ça a été un long processus qu’il a bâti.

Wow, ça ce sont les paroles d’un gagnant!

Les victimes parlent toujours des résultats mais jamais du processus!

On peut facilement tomber en amour avec les résultats, mais c’est avec le processus qu’on doit être en amour.

Je suis de plus en plus amoureux du temps et du travail que ça prend pour avoir des résultats. C’est là que je trouve toute cette nourriture et toute cette énergie pour faire mon travail. Demandez à ceux qui courent à presque tous les jours comment ce processus devient une partie intégrante… de leur vie!

Ce qu’on doit regarder, dans le processus, c’est l’amour de soi. Toutes les forces qu’on développe juste pour qu’on continue, jour après jour et croyez-moi, on doit s’aimer vraiment de plus en plus juste pour ne plus écouter notre égo…

Alors comment réussir? Ne tardez plus et engendrez un processus. Peu importe le temps que ça prend… le temps n’existe pas quand il s’agit d’apprendre à s’aimer. Il est important de comprendre qu’on ne doit jamais être dans le comment faire le processus mais plutôt être dans le pourquoinous désirons tellement atteindre nos objectifs. C’est alors qu’il devient évident de créer un processus.

Hummm que ça goûte bon…

Bon PROCESSUS…

Stéphane xxx

Laisser un commentaire